La richesse des soieries d’Asie Centrale

La richesse des soieries d’Asie Centrale

En résumé, la soie est une fibre textile extraite du cocon produit par le ver à soie appelé chenille. A noter que les soieries d’Asie Centrale datent de 2500 années avant J-C. La  technique de soie vient de la Chine et suit la Route de la soie qui mène à l’Europe en traversant plusieurs régions.

La France se trouve parmi les destinations de la soie où la sériciculture a débuté au 13ème siècle.  Le terme soierie indique la fabrication, la marchandise, le lieu de production et le lieu de commercialisation de la soie. Les soieries d’Asie centrale ont leur propre richesse culturelle et historique, mais également leur propre qualité sur le marché mondial.  

Comment les soieries d’Asie Centrale sont-elles réalisées ?

Il n’est pas superflu d’annoncer que les soieries d’Asie Centrale symbolisent l’essentiel du luxe. Leur enchantement est indéniable quand on observe les vestes en soie assorties des ornements magnifiques tels que la fourrure au poitrail, un médaillon décoré   de joyaux et de perles rares, etc. Depuis la production de la soie, passant par la confection des vêtements jusqu’à la mise sur le marché des soieries, les réalisations demeurent dans leur originalité, et les dessins prouvent que les européens ont du mal à copier.  

Pourquoi sont-elles si mystérieuses ?

Que ce soit de la soie de culture ou de la soie sauvage, la soie reste une histoire riche qui nous emporte au travers des siècles, qui nous fait voyager, qui nous fait savoir l’art de faire la soie qui se transmet à toute la civilisation asiatique et qui nous informe sur les savoir faire en la matière qui sont développés dans les pays mitoyens à la Chine.

Le mystère asiatique à propos de la soie resta si longtemps que les pays traversés par la route de soie inventent beaucoup de légendes qui diffèrent d’un pays à un autre. Les soieries d’Asie centrales sont si mystérieuses car aucun pays qui a découvert la soie et sa production n’a pas pu atteindre le niveau de la qualité asiatique. Certains ont même cru à la déesse de la soie qui soit une femme dans la mythologie chinoise. A cet effet, plusieurs origines de la soie et de la des soieries d’Asie Centrales ont été évoquées.